En national.

  • 80 000 entrepreneurs formés depuis 1938
  • 4 500 membres
  • 677 593 métiers
  • 12 délégations

Histoire

Créé en 1938 par Jean Mersch, le CJD demeure le plus ancien mouvement patronal français. L’association compte 4500 adhérents – Entrepreneurs et cadres dirigeants – répartis en France et représentant plus de 500 000 emplois. Imaginé à partir de la conviction profonde qu’une économie au service de l’Homme incarne la clef de la compétitivité des entreprises hexagonales, le mouvement demeure non partisan et force de propositions concrètes pour relancer l’emploi et pérenniser les entreprises.
La jeunesse du CJD tient d’abord au très fort dynamisme de ses nombreuses implantations sur le territoire. Ses 117 sections proposent chaque mois une plénière thématique avec des acteurs phares de la société civile mais aussi des commissions de travail pour permettre aux jeunes dirigeants de progresser ensemble et de rendre leurs entreprises plus performantes.

A tous les degrés d’influence, le CJD agit pour transformer l’entrepreneuriat et l’entreprise. Plus ancien mouvement patronal indépendant de France, le CJD œuvre depuis 1938 pour réhabiliter l’entrepreneur, alimenter les réflexions et influencer les décisions économiques, politiques et sociales françaises.

Le libéralisme responsable, telle est la vision du CJD depuis 78 ans. L’entreprise est un moyen de réunir les hommes et les femmes autour d’un projet commun, d’un rêve partagé afin de procurer du bien-être à la société. Notre conviction ? L’économie doit être mise au service de l’Homme. Ce qui signifie que les membres du CJD croient à l’éthique dans le monde du travail, et que c’est elle qui fera la réussite présente et future de nos sociétés.

Chaque année, plusieurs centaines de chefs d’entreprises rejoignent, comme 75 000 dirigeants avant eux, les rangs du CJD. Le mouvement grandit et déploie désormais sa vision d’une économie au service de l’Homme dans son réseau de 18 CJD internationaux et auprès d’une vingtaine de correspondants dans le monde.

Le CJD n’est ni un syndicat patronal, ni un syndicat professionnel, ni un partenaire social, ni un parti politique.

Être JD, ça veut dire quoi ?

  • Partager avec les autres membres du CJD quatre valeurs fondamentales issues de notre histoire : la responsabilité, la solidarité, la loyauté, le respect de la dignité humaine
  • Suivre le Parcours au sein du mouvement
  • Participer activement à une ou plusieurs commissions de travail en section.
  • S’engager à tous les échelons pour transformer l’entrepreneuriat et l’entreprise au service des valeurs du CJD.
  • S’acquitter d’une cotisation annuelle afin de bénéficier de l’ensemble des services du mouvement, au niveau local, régional et national.
  • Se former pour bénéficier de l’expertise de pédagogues sélectionnés par le CJD et ainsi grandir dans son rôle et sa posture de dirigeant.
  • Participer aux manifestations organisées par le CJD.
  • Mettre en œuvre dans son entreprise les réflexions du mouvement, oser expérimenter et confronter ses pratiques au regard de ses pairs.
  • Respecter les principes essentiels de transparence, de confidentialité et de bienveillance qui fondent la confiance mutuelle que s’accordent les membres du CJD.
  • S’interdire d’utiliser le réseau CJD à des fins commerciales ou financières.

Notre organisation.

Le bureau

Président
Olivier BARBET-MAILLOT

Responsable Commissions
Marylène HAIGRON

Responsable Trésorerie
Aurélie GAUTIER

Responsable Jeunesse
Anne-Sophie BICHUT

Responsable Recrutement
Nathalie BAKER

Vice-présidente & secrétaire
Joan MERCIER

Responsables Plénières
Sylvie LOUBIERE
Laurent MARTINEZ

Responsable Influence
Fanny SOUCHON

Notre Sage
Jean-Philippe CAMBRESY

Responsable Formation
François HUCHEZ

La région

La région : de la même manière, la région est dirigée par une présidente de région, Madame Aurelie Elien, aurelie.elien@delehaye.com

Le national

Le CJD se compose de 16 régions, elles-mêmes organisées en 120 associations locales.
A la tête de chaque association (régionale ou locale), est élu un président pour une période de deux ans non renouvelables.
Le président national est élu par l’ensemble des présidents des associations régionales et locales. Lui aussi pour une période de deux ans non renouvelables.

Le président actuel du CJD est Olivier de Pembroke. Il est accompagné par Olivier Michel, son vice-président. Le président est garant de l’éthique du Mouvement et le représente à l’extérieur. Il est chef d’entreprise et comme chaque élu, exerce bénévolement son mandat de deux ans.

Ils sont entourés d’un Comité exécutif, d’un Conseil d’administration et de Délégués nationaux. Une équipe de permanents est chargée de mettre en œuvre la stratégie du CJD.